text-dom

Lluís Domènech i Montaner (Barcelone, 1849- 1923) fut l’un des architectes les plus importants du Modernisme Catalan. Licencié en architecture en 1873, il est l’auteur de bâtiments aussi imposants que le Palais de la Musique ou l’Hôpital Sant Pau de Barcelone. Quand il était jeune, il voyagea à travers l’Europe pour obtenir un ensemble de connaissances techniques et découvrir de nouveaux matériaux qui le dotèrent d’une nouvelle vision de l’architecture.

Cette nouvelle technique était adaptée à l’apparition de la nouvelle bourgeoisie catalane qui ne tarda pas à admirer l’œuvre de cet architecte. Il n’est donc pas étonnant que ce soit l’un des architectes les plus prolifiques de l’époque et que certains de ses ouvrages aient été classés au Patrimoine de l’Humanité par l’UNESCO. En tant qu’enseignant, il eut des disciples du modernisme catalan tels qu’Antoni Gaudí, Josep Puig i Cadafalch ou Josep Maria Jujol.

Montaner se distingua également comme concepteur de typographies, illustrateur et relieur de livres. Son versant politique fut particulièrement important : engagé dans le catalanisme politique, il fut le promoteur de la Ligue Régionaliste et occupa le poste de député au parlement espagnol. Il combina son métier aux études en sciences héraldiques et en art roman.

voir plus

L'oeuvre. La Casa Navàs

La Casa Navàs représenta une évolution claire du langage architectural de Montaner. Dès le début, il rassembla une équipe de collaborateurs de haut niveau pour les laisser travailler en toute liberté, ce qui était très peu habituel à l’époque. Il travailla en étroite relation avec le décorateur Gaspar Homar ; tous deux se complétaient tellement dans les ouvrages de décoration d’intérieur de la maison qu’il n’est pas évident de savoir où commence le travail de l’un et où finit celui de l’autre… Ceci dit, l’aspect le plus architectural correspond presque toujours à Montaner, alors que l’éclairage, la menuiserie, le mobilier et les broderies sont l’œuvre de Gaspar Homar.

Cette maison n’est pas la seule œuvre remarquable de ce célèbre architecte dans la ville de Reus. Montaner fut également le concepteur de l’Institut Psychiatrique Pere Mata, de la Casa Rull et de la Casa Gasull, de nos jours également visitables et faisant partie de la Route du Modernisme qui est promue par l’Agence Reus Promoción.

en savoir plus

1849. Naissance

Lluís Domènech i Montaner vient au monde à Barcelone le 21 décembre 1850. Fils de Pere Domènech i Saló, prestigieux éditeur et relieur de livres, et de Maria Montaner Vila, issue d’une famille aisée de Canet de Mar.

1873. Études

Il réalise ses études en sciences physiques et mathématiques et poursuit sa trajectoire de formation en architecture à Barcelone et plus tard à l’école d’architecture de la Real Academia de Bellas Artes de San Fernando, à Madrid. Après avoir terminé ses études, il voyage dans toute l’Europe afin de poursuivre sa formation et de découvrir les nouvelles tendances architecturales. Il est impressionné par l’architecture traditionnelle de l’Allemagne.

1875. Professeur

Dès l’inauguration de l’école d’architecture de Barcelone, il y occupe un poste de professeur aux côtés de José Vilaseca Casanovas, puis il est directeur de cet établissement jusqu’en 1920. Ce poste lui permet de marquer les tendances du modernisme catalan et de former de grands architectes de l’époque tels qu’Antoni Gaudí.

Durant la même année 1875, il épouse Maria Roura Carnestoltes, la fille d’une famille de riches navigateurs de Canet de Mar, avec qui il a huit enfants. La famille vit à Barcelone mais reste très attachée à Canet de Mar, sa ville natale.

1888. Exposition Universelle de Barcelone

1888 est l’année de l’Exposition Universelle de Barcelone, un événement qui enrichit Domènech i Montaner du point de vue professionnel, car il reçoit plusieurs commandes de la part d’Elies Rogent, directeur de l’Ecole d’architecture et des œuvres de l’exposition. El Castell dels tres dragons et l’Hotel Internacional sont deux exemples de ses œuvres de l’époque intégrant les arts appliqués et les solutions ornementales qui marqueront son style architectural. Cette même année, il rejoint la Lliga de Catalunya, le parti politique qu’il préside.

1891. Politique

Il fonde le l’Unió Catalanista et l’année suivante, il est désigné président du parti politique aux côtés d’Enric Prat de la Riba, au poste de secrétaire. En 1901 le parti se fusionne avec l’Unió Regionalista, donnant naissance à la Lliga Regionalista, principalement intégrée par la bourgeoisie catalane, en faveur d’une Catalogne libre, forte et autonome.

1901. La Casa Navàs

Pendant les années du changement de siècle, il se concentre sur la conception de logements privés. L’une des œuvres les plus remarquables du moment est la Maison Navàs de Reus, intégrant un unique discours communicatif. La maison Lleó Morera à Barcelone ou la Solà Morales à Olot sont d’autres exemples de cette époque, offrant une vision intégrale du modernisme par l’intégration des arts appliqués dans la sculpture, la mosaïque et les vitraux. Des artistes tels que Gaspar Homar et Lluís Bru, collaborateurs de l’architecte, ont participé à ces projets.

1905. L’Hôpital de Sant Pau

Pour l’architecte, c’est une époque de plénitude de l’architecture. En 1905 commencent les travaux de construction du nouveau complexe hospitalier, au cours desquels l’artiste poursuit et perfectionne les concepts d’avant-garde appliqués à l’hôpital psychiatrique Pere Mata. En 1911 a lieu l’inauguration du premier groupe de construction et à partir de 1914, le fils de Domènech prend les devants dans l’achèvement de l’ouvrage.

1905. Le Palais de la Musique Catalane

En 1905 commence la construction de l’auditorium sous les ordres de l’Orphéon Catalan, considéré comme la plus grande expression du modernisme catalan. Le Palais de la Musique et l’hôpital Sant Pau sont primés lors du concours annuel de bâtiments artistiques organisé par la mairie de Barcelone entre 1905 et 1913 respectivement, et en 1997, ils sont classés au Patrimoine de l’humanité par l’UNESCO.

1923. Le décès

Au cours des dernières années de sa vie, Domènech i Montaner se distancie des grands projets architecturaux pour se consacrer à la recherche archéologique et historique. Il convient de mentionner les manuscrits sur l’histoire de la Catalogne et l’héraldique catalane, rédigés dans la Masia Rocosa de Canet de Mar, où il passe de longs moments à la fin de sa vie, souffrant d’un cancer de l’estomac qui l’oblige à déléguer toute son activité professionnelle à son fils Pere Domènech Roura. Il meurt à Barcelone à l’âge de 73 ans et est enterré dans le cimetière de Sant Gervasi de Barcelone contrairement à sa dernière volonté, qui était d’être enterré dans le panthéon familial de Canet de Mar.

Autres ouvrages

ipm1_1

Institut Pere Mata

palau-mus-cat

Palau de la Música Catalana

hosp-st-pau

Hospital de Sant Pau

Découvrez la route du modernisme

Profitez d’une belle promenade au centre-ville de Reus, vous découvrirez les façades modernistes les plus intéressantes de la ville. Suivez la signalisation et arrêtez-vous face aux bâtiments portant une plaque.

Ceci peut être de votre intérê