La propriété gardera les portes de l’espace culturel ouvertes tout au long de l’année et dédiera quelques mois à la définition du projet de muséification et de restauration. 

L’une des priorités est la reconstruction de la tour et de la façade de la maison.

Cela fait déjà un an que l’entrepreneur originaire de Reus, Xavier Martínez y Sierra, a acheté deux tiers de la Maison Navàs.Aux côtés de l’autre propriétaire et héritière de la famille Navàs-Blasco, Dolores Blasco Font de Rubinat, ils ont travaillé intensément afin d’ouvrir les portes de la maison aux citoyens et de concevoir une structure professionnelle du projet.

La réponse des citoyens ne s’est pas fait attendre : entre juin et novembre 2018, le nombre de visiteurs de la Maison Navàs a augmenté de 476 % par rapport à l’année précédente, où l’espace culturel était visitable seulement un jour par semaine.Au total, 7 794 personnes ont bénéficié des visites guidées.

Quant à l’origine, avec 2 775 visiteurs (36 %), le public catalan a été le plus nombreux.Il a été suivi du public international, avec 2 261 visiteurs (29 %) ; notamment Français (878), Russes (313), Allemands (172) et Anglais (120).En-dehors de la Catalogne, 1 504 visiteurs (19 %) de l’État espagnol ont visité la Maison Navàs au cours de ces six mois, et 1 254 visiteurs de Reus (16 %) ont visité la maison.En pourcentage, le public international et d’État a été celui qui a le plus augmenté par rapport à 2017 ; dans le premier cas de 780 % et dans le second, de 656 %.

Avec 1 624 visiteurs, août a été le mois ayant enregistré le plus grand nombre de visiteurs.Le mois le plus bas a été novembre, au cours duquel la maison a accueilli 1 207 visiteurs.Les weekends et les jours fériés sont de loin ceux qui enregistrent le plus grand nombre de visiteurs ; c’est pour cette raison que la recommandation aux visiteurs souhaitant venir à la Maison Navàs durant ces jours est de faire une réservation à l’avance auprès de l’Office de Tourisme de la Mairie de Reus.Actuellement, le maximum est de 15 visiteurs, avec une durée de 50 minutes et quatre langues disponibles : catalan, espagnol, anglais et français. Pour permettre la réalisation des 39 visites guidées hebdomadaires, la Maison Navàs a une équipe de 8 employés aux services de direction, organisation, guide, surveillance, information et maintenance.

Collaboration avec la Mairie de Reus

La Maison Navàs est le bâtiment moderniste le plus emblématique de Reus ; voilà pourquoi un accord de collaboration a été conclu dès le premier jour avec l’Agence de Promotion de la Ville « Reus Promoción ».Le but est que la Mairie promeuve la Maison Navàs comme l’un des principaux actifs touristiques de la ville.En outre, le Patronage assume également les fonctions d’information et de commercialisation des billets à l’Office de Tourisme – Gaudí Centre.

L’avenir de la Maison Navàs

La Maison Navàs a ouvert ses portes pour ne jamais les refermer. La propriété a pour but prioritaire de maintenir les portes de l’espace ouvertes toute l’année pour que les habitants de Reus et le tourisme en général puissent en profiter. Elle s’engage ainsi à assurer trois visites dans la matinée (à 11h, 12h et 13h) et trois l’après midi (à 16h, 17h et 18h) du lundi au samedi, et dans l’horaire matinal les dimanches et jours fériés. Les mois de plus grande affluence, en été, à Noël et à Pâques, l’horaire des visites pourrait s’élargir.

En-dehors des visites, Xavier Martínez y Serra, Dolores Blasco Font de Rubinat et l’équipe de direction de la maison sont actuellement en cours d’étude du projet de muséification le mieux adapté à cet espace. La propriété prévoit qu’elle dédiera quelques mois à sa définition, à l’établissement de l’investissement financier nécessaire et à la définition du calendrier d’application. L’une des priorités architecturales envisagées est la reconstruction de la tour et la façade du bâtiment.

L’idée est que la Maison Navàs ne soit pas un espace uniquement conçu pour recevoir des visites, tout au contraire !La Maison Navàs doit devenir un espace vivant, ouvert aux citoyens et que les gens sentent qu’il leur appartient, c’est pourquoi on travaille actuellement pour que ce soit un espace générateur de culture. En ce sens, des actions y seront intégrées progressivement en vue de proposer une activité culturelle différente de celle que l’on trouve actuellement sur le territoire.

January 1, 2019