Ce chiffre représente une augmentation de 214,70% par rapport à 2018.

La majorité des visiteurs viennent de Catalogne, suivis d’un public international, puis Espagnol.

La Maison Navàs clôture 2019 avec 31 719 visiteurs au total. C’est la première année que ce symbole moderniste travaille à plein régime en ouvrant 7 jours sur 7 durant toute l’année. Par rapport à 2018, qui a enregistré 10.079 visiteurs, on constate une augmentation de 214,70%.

Le public catalan a été le plus intéressé par cette œuvre de Lluís Domènech i Montaner. Avec 13 298 personnes, les catalans représentent 42 % du nombre total de visiteurs durant toute l’année. À ces chiffres il faut ajouter les 5508 habitants de Reus qui ont également visité la maison, soit 17 % qui s’ajoutent à ce pourcentage. Après les Catalans, le public international a été le plus nombreux à visiter la Maison Navàs. Avec 7243 personnes, ils représentent 23 % des visiteurs annuels. Enfin, 5699 visiteurs sont venus d’Espagne, ce qui équivaut à 18 % du total environ.

La propriété de la Maison Navàs se réjouit de ces excellents résultats et tient à remercier la confiance de tous ceux qui ont souhaité découvrir ce joyau du modernisme européen. Au départ de cette nouvelle étape de la maison, ils étaient certains de recevoir une réponse favorable de la part des citoyens, mais les résultats ont largement dépassé leurs attentes, démontrant que l’ouverture de la Maison Navàs au monde était un rêve inachevé pour la ville de Reus.

La provenance des visiteurs

Si on analyse les villes catalanes les plus présentes tout au long de l’année, Reus occupe le premier rang, suivie de près par Barcelone avec 5131 visiteurs. Le podium est complété par Tarragone, Lleida, Sabadell et Gérone, dans cet ordre.

En ce qui concerne le public international, les Français sont de loin les principaux visiteurs étrangers (2748 au total), suivis des Russes (893), des Allemands (613) et des Anglais (446).

Une fois de plus, la région de Valence (1397 personnes) est la communauté autonome d’Espagne qui a attiré le plus de visiteurs à La Maison Navàs. 879 personnes sont venues de la Communauté de Madrid et 694 du Pays Basque.

Profil majoritaire des visiteurs

Le profil des personnes qui ont visité la Maison Navàs tout au long de 2019 a été très varié. Si on les analyse tous, on peut affirmer qu’avec 2260 personnes, la typologie principale des personnes qui ont visité cette maison correspond à des habitants de Reus munis d’un ticket général (âgés de 15 à 64 ans). Ils sont suivis des Barcelonais de plus de 65 ans (2127 au total), et des Barcelonais munis d’un ticket général, qui ont été 1898. Enfin, les Français munis d’un ticket général, 1250 au total, occupent la quatrième place du classement des visiteurs de la Maison Navàs.

Les heures les plus demandées ont été midi et 13 heures, et les jours ayant concentré le plus de visiteurs ont été enregistrés en août.

Nouvelles activités à la Maison Navàs

L’un des secrets du succès de 2019 a été la diversification de l’offre de la Maison Navàs. La nouveauté de cet été a été l’organisation des « visites Premium » : des visites guidées avec dégustation de vin et de vermouth sur la terrasse de la maison dans la soirée. Et en automne, deux autres propositions ont été mises en place : les « Nuits Modernistes », des visites avec concert moderniste et dîner dans le magasin, et les « Visites Vermouth », comprenant une visite guidée avec dégustation de vermouth à l’heure du déjeuner sur la terrasse.

Toutes ces initiatives ont été très bien accueillies par les visiteurs, à tel point qu’elles ont dû être prolongées dans le temps. Dans le cas des « Nuits Modernistes », elles ont été prolongées au premier vendredi de février, mars et avril. À la date, celle du mois de février est déjà complète. La Maison Navàs souhaite continuer à proposer de nouvelles activités pour que le public puisse profiter au maximum de l’unique bâtiment moderniste en Europe dont l’intérieur est préservé d’origine.

Événements privés

Un autre aspect important de 2019 a correspondu aux activités d’initiative privée. Il y en a eu de très différents types, dont la présentation aux restaurateurs du Ganxet Pintxo organisée par Estrella Damm, la présentation de la montre Omega de la Bijouterie Solanes et le dîner à l’occasion du 50e anniversaire de l’Associació de Misericòrdies de Reus.

Les entreprises et associations démontrent un intérêt grandissant pour l’organisation d’événements importants dans un endroit aussi spécial que la Maison Navàs ; de ce fait, plusieurs réservations ont déjà été enregistrées pour 2020.

January 30, 2020

La Maison Navàs a été l’un des espaces sélectionnés par la Mairie de Reus pour célébrer la neuvième édition de la Rencontre de citoyens de Reus vivant à l’extérieur. Le but de cette rencontre est de connaître l’avis que ceux nés à Reus mais vivant ou travaillant à l’extérieur ont sur le présent et l’avenir de la ville.

Le maire de Reus, Carles Pellicer; et le coordinateur de ces rencontres, Antoni Pont, ont présidé une session au cours de laquelle le Gouvernement de Reus a annoncé l’évolution des projets stratégiques pour l’avenir de Reus, et une attention particulière a été accordée aux projets d’infrastructures ferroviaires tels que la gare intermodale du Camp de Tarragone et la halte de Bellissens. La présentation a été prononcée par la conseillère en Urbanisme et Mobilité, Marina Berasategui. Cette première partie de la journée s’est déroulée au Centre Culturel Castell del Cambrer.

La partie ludique de l’événement a eu lieu à la Maison Navàs. Les participants ont entamé l’après-midi avec une visite guidée pour découvrir ce symbole de Lluís Domènech i Montaner. Par la suite, ils ont tous profité d’un dîner de fraternité dans l’ancien magasin de textiles de la famille Navàs Blasco.

January 27, 2020

Le pignon sera fait de pierre naturelle de Vinaixa

Les travaux devraient se terminer avant Pâques

Les travaux de reconstruction du pignon de la Maison Navàs sont déjà en cours. L’installation de l’échafaudage a commencé aujourd’hui et les travaux sur le toit commenceront la semaine prochaine. La Generalitat a enfin accepté l’utilisation de pierre naturelle au lieu de pierre artificielle pour les panneaux du pignon.

La Commission Territoriale du Patrimoine Culturel de Tarragone de la Generalitat de Catalogne a approuvé cette semaine les travaux de reconstruction du pignon en pierre naturelle. Ce fait a lieu suite à la demande de la propriété de modifier le projet initial qui prévoyait l’utilisation de pierre artificielle. Le but est d’éviter de créer un « faux historique » car il ne faut pas confondre la partie reconstruite avec celle d’origine ; c’est pourquoi la pierre sera travaillée différemment. Plusieurs options sont envisagées : on peut jouer avec la texture des surfaces des nouveaux éléments en les laissant lisses, sans marques d’outils (ciseau, burin denté, etc.) ; ou on peut également sculpter les formes végétales de la décoration en réduisant leur volumétrie ; ou bien les travailler à partir de plans géométriques, en laissant de côté les formes organiques des éléments d’origine. La décision définitive sera prise dans les prochains jours.

Quoi qu’il en soit, les travaux de reconstruction du pignon seront parfaitement documentés par écrit, mais également de manière graphique et photographique. Le but est d’assurer que les générations futures puissent toujours savoir que le pignon de la Maison Navàs n’est pas celui d’origine, daté de 1904, mais que c’est le fruit d’une intervention réalisée en 2020.

Tout comme Lluís Domènech i Montaner l’a fait au début du XXe siècle, les propriétaires de la Maison Navàs souhaitent utiliser de la pierre de Vinaixa (Lleida). Il s’agit d’une pierre sableuse facile à façonner. Dans leur atelier à Solsona, les tailleurs de pierre commenceront à réaliser les répliques des pièces au cours de la semaine prochaine. C’est la partie la plus complexe de la reconstruction du pignon.

Les travaux ont déjà commencé

Ce jeudi matin, les ouvriers ont commencé à installer l’échafaudage, mais cette opération a dû être reportée de quelques jours en raison des conditions météorologiques. Sauf contretemps, l’échafaudage devrait être entièrement monté lundi. Mardi matin, les architectes chargés du projet, les restaurateurs, les tailleurs de pierre, les responsables du chantier et les représentants de la Maison Navàs réaliseront la première visite du chantier pour commencer les travaux du toit afin de l’adapter à la pose des pierres de couronnement du pignon. Les travaux devraient durer deux mois et demi, de sorte que tous les travaux devraient être finis avant Pâques.

En outre, une bâche de style moderniste a également été mise au point pour couvrir l’ensemble de l’échafaudage afin de réduire l’impact visuel des travaux. La bâche sera mise en place vers la moitié de la semaine prochaine.

Le pignon d’origine

Il convient de rappeler que le pignon d’origine, la tour, la toiture et un tronçon de la partie supérieure de la façade furent détruits pendant la guerre d’Espagne. L’un des nombreux bombardements subis par la ville de Reus à cette époque, le 26 mars 1938, toucha la Maison Navàs, avec de sérieuses conséquences sur son apparence. Aujourd’hui, quatre-vingts ans plus tard, la propriété a décidé de redonner à ce symbole du modernisme européen son aspect d’origine.

January 24, 2020

Ferran Adrià, l’un des chefs les plus prestigieux du monde, a visité la Maison Navàs dans le cadre d’un des événements privés qui sont organisés dans ce bâtiment unique et où Adrià était l’invité d’honneur. Le chef a visité la Maison Navàs avec tous les autres invités et a été impressionné par la beauté de l’œuvre de Lluís Domènech i Montaner. Il a déclaré que très peu de maisons dans le monde jouissent de la magnificence de celle-ci et il a été surpris de voir le travail des artisans qui l’ont érigée il y a déjà cent ans.

Après avoir visité la maison, Ferran Adrià a offert une conférence aux entrepreneurs invités à cet événement. C’est dans l’ancien magasin textile qu’Adrià a expliqué l’évolution de sa carrière professionnelle, depuis l’ouverture du restaurant « El Bulli » jusqu’à sa fermeture. Le thème central de la conférence a été son nouveau projet personnel, « ElBulli 1846 ».

Après la conférence, Adrià s’est entretenu individuellement avec chacun des participants, qui en ont profité pour lui poser des questions concernant  son entreprise, la gastronomie, le tourisme et l’économie en général. Pour le chef, il n’y a aucune différence entre les grandes et les petites entreprises : la clé du succès est l’effort et la compétence professionnelle pour aborder le projet.

January 23, 2020